Les années à Harvard du narrateur sont aussi les années de guerre en Irak. C'est à travers ce prisme que l'auteur raconte la vie sur le campus de l'une des universités les plus prestigieuses des Etats-Unis. Comment réconcilier l'insouciance de la jeunesse et le drame qui se joue au Proche-Orient ? Les étudiants se succèdent avec leurs drames personnels, leur vision du monde et de leur avenir.