Diego le phoque est un garçon sensible. Une âme romantique. Mais un animal que l'on a rarement l'occasion de voir traîner en ville.

Il est d'ailleurs loin de s'attendre à ce qu'on lui a préparé lorsqu'il débarque à New-York-Sur-Loire, la cité de sueur et de ferraille, la capitale de tous les excès. Certains pensent qu'il a été choisi. Divinement ? La question mérite d'être posée, même si elle ne sera ni abordée ni développée au cours du récit. Une chose est sûre : il part grand favori pour devenir le prochain prix Nobel de l'amour. Mais pour cela, il devra travailler dur. Les concurrents sont nombreux et le chemin semé d'embûches. D'autant que le diable, avec sa salopette à carreaux, ne l'entend pas de cette oreille. Il a l'intention de prendre la place du professeur Lombax, le narrateur de l'histoire ou de ce qu'il en reste... Difficile d'être un pauvre phoque à New-York-Sur-Loire...

Après les déjà remarquables Monsieur Fruit ou Léon la came (avec Sylvain Chomet), Nicolas de Crécy imagine un univers baroque et onirique, peuplé de créatures étranges, et truffé de trouvailles visuelles. Le mélange très habile des techniques (gouaches, trames, encrages, pastels) contribue à faire de cette série insolite une très grande réussite plastique et narrative. —Georges Louhans