Que serait un pays sans mémoire ? Au coeur de la mémoire nationale, les archives en France ne sont pas seulement un symbole. Le terme désigne en effet à la fois les millions de documents produits ou reçus par les administrations, les entreprises, les associations, les individus, mais aussi les services publics et privés qui les collectent, les conservent et les communiquent, ainsi que les dépôts et les salles de lecture. L'exigence actuelle de transparence de l'Etat, le demande de la société en faveur de la mémoire, le devoir de vérité et de justice pour les victimes oubliées des heures sombres de l'histoire nationale, placent aujourd'hui archives, archivistes et historiens devant des enjeux considérables et nourrissent aujourd'hui des questions proprement politiques. Cet ouvrage se propose de guider le lecteur à travers cet univers mal connu en présentant, dans une nouvelle édition entièrement mise à jour, les transformations de la législation, les mutations institutionnelles des services de conservation et de communication, les enjeux croissants des missions des archivistes, les défis nouveaux des usages du document et de l'ouverture au public.